Kabuki

Théâtre Kanamaruza, théâtre de kabuki traditionnel

Le kabuki (歌舞伎) est une forme de théâtre japonais traditionnel dont l'origine remonte à l'époque d'Edo. Avec le nô et le bunraku, il fait partie des trois grandes formes de théâtre classique japonais et a été classé au patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Qu'est-ce que c'est ?

Le kabuki est une forme d'art qui témoigne d'un grand sens de la mise en scène. Les comédiens revêtent des costumes sophistiqués, portent du maquillage tape-à-l'œil et des perruques extravagantes. Mais le plus remarquable reste sans doute le jeu d'acteur exagéré. Les mouvements fortement stylisés visent à transmettre des messages au public. Une forme ancienne de la langue japonaise est généralement utilisée, ce qui rend difficile, même pour les Japonais, de tout comprendre.

Des installations dynamiques sur la scène, par exemple des plates-formes rotatives et des trappes, permettent de changer rapidement de décor ou de faire apparaître/disparaître des comédiens. Autre spécialité de la scène de kabuki : cette passerelle (hanamichi) qui mène au milieu des spectateurs. Grâce à elle, les personnages peuvent réaliser une entrée ou une sortie particulièrement spectaculaire. Quant à la musique jouée sur des instruments traditionnels, elle crée une ambiance particulière. Tous ces éléments se conjuguent pour donner une représentation captivante et stupéfiante.

Les intrigues reposent d'ordinaire sur des événements historiques, des drames à l'eau de rose, des conflits moraux, des histoires d'amour, des contes tragiques de conspiration ou d'autres récits connus. Caractéristique unique du kabuki, une pièce ne constitue souvent qu'une partie d'une histoire globale (généralement la meilleure partie). Aussi, pour en profiter pleinement, il peut être judicieux de prendre connaissance de l'intrigue complète avant d'assister au spectacle. Dans certains théâtres, les spectateurs peuvent louer des casques dans lesquels sont diffusées des doublages et des explications en anglais.

Intérieur de l'ancien théâtre Kabukiza, un théâtre de kabuki moderne

Conventions du kabuki

Au départ, seules des femmes jouaient dans les pièces de kabuki, genre très apprécié du grand public. Plus tard, pendant l'époque d'Edo, le shogunat Tokugawa a interdit aux femmes de participer au kabuki. Aujourd'hui encore, les comédiens de kabuki ne sont que des hommes. Du reste, plusieurs acteurs sont spécialisés dans les rôles de femmes (onnagata).

On pourra noter l'apparition sur scène d'assistants vêtus de noir. Ils remettent généralement aux acteurs des accessoires ou les aident de différentes manières pour que la représentation soit fluide. On les appelle des « kurogos » et il est convenu d'en faire abstraction.

Par ailleurs, si vous remarquez dans la salle des personnes qui interpellent les acteurs présents sur scène en employant certains noms, n'y voyez pas un manque de respect. En fait, tous les comédiens de kabuki ont un « yago » (nom de scène héréditaire), qui est intimement lié à la troupe dont ils sont issus. Dans le monde du kabuki, les troupes sont des organisations hiérarchiques soudées, en général perpétuées de génération en génération dans les familles. Il est tout à fait admis que le public crie le nom de scène d'un acteur à un moment approprié en signe d'appréciation.

Formal dress code is not required when attending a kabuki play, although decent dress and footwear are recommended. Sometimes, often on the first day of a run, some ladies may attend the show dressed in traditional kimono.

Scène pivotante d'un théâtre de kabuki traditionnel vue de dessous

Où voir une pièce

Dans l'ancien temps, le kabuki classique se jouait dans certains lieux de représentation de grandes villes telles qu'Edo (aujourd'hui Tokyo), Osaka et Kyoto. Des versions locales du kabuki étaient également représentées dans de petites villes de campagne.

De nos jours, on pourra facilement apprécier une pièce de kabuki dans certains théâtres équipés de sièges à l'occidentale. Une représentation est souvent divisée en deux ou trois parties (l'une a lieu en début d'après-midi et l'autre en début de soirée). Chaque partie est elle-même subdivisée en actes. Les billets sont en général vendus par partie, bien que dans certains cas, on puisse aussi acheter un billet par acte. En général, ils coûtent environ 2 000 yens pour un seul acte ou entre 3 000 et 25 000 yens pour une partie intégrale, selon le confort des places.

Voici quelques lieux où se jouent des pièces de kabuki :

TOKYO

Théâtre Kabukiza
Au-dessus de la station de métro Higashi-Ginza (lignes Hibiya/Asakusa)

Le Kabukiza, qui se trouve dans le quartier de Ginza, à Tokyo, a été récemment reconstruit. Il a rouvert ses portes en avril 2013. Le nouveau bâtiment ressemble beaucoup à l'ancien, mis à part le fait qu'un gratte-ciel s'élance aujourd'hui au-dessus de lui. Il s'agit du théâtre le plus accessible pour les touristes étrangers. Il s'y joue des pièces presque tous les jours et on peut acheter des billets pour un seul acte. Des casques avec commentaires en anglais sont également proposés. Les billets pour un seul acte ne sont en vente que le jour-même au guichet, tandis que les billets classiques peuvent s'acheter en ligne en anglais.

Théâtre National
À 5 minutes de marche de la station de métro Hanzomon (ligne Hanzomon) ou à 10 minutes de marche de la station Nagatacho (lignes Yurakucho/Hanzomon/Nanboku)

Les programmes changent tous les mois et comprennent des représentations de kabuki ou de bunraku, ainsi que des ateliers d'initiation au kabuki destinés aux débutants. Des casques avec commentaires en anglais sont disponibles à la location.

KYOTO

Théâtre Minamiza
Situé dans le quartier de Gion, juste à côté de la gare de Keihan Gion-shijo ou à 5 minutes à pied de la gare Hankyu Kawaramachi

Généralement deux séries de représentation par an pendant trois semaines, l'une au printemps et l'autre en automne.

OSAKA

Théâtre Shochikuza
Dans le quartier de Dotombori près de la gare de Namba

De trois à cinq séries de représentations par an, durant chacune entre trois et quatre semaines. Au lieu de casques avec commentaires en anglais, le guichet d'information vend des programmes en anglais.

FUKUOKA

Théâtre Hakataza
Non loin de la station de métro Nakasu Kawabata

En général, deux séries de représentations par an ont lieu dans ce théâtre, l'une en février, l'autre en juin.

Théâtres historiques

Ces théâtres ne servent plus principalement de salle de spectacle, mais on continue de les entretenir pour que les visiteurs puissent admirer la structure d'un théâtre kabuki traditionnel et en ressentir l'atmosphère. On remarquera que ces théâtres traditionnels ne comportent pas de sièges de style occidental. Les spectateurs s'assoient sur des coussins posés à même le sol dans des espaces plus ou moins carrés, délimités par des poutres en bois.

KOTOHIRA

Théâtre Kanamaruza
À 15 minutes de marche des gares JR de Kotohira ou de Kotoden Kotohira
Horaires : de 9 h 00 à 17 h 00
Tarif : 500 yens

Les touristes peuvent librement visiter ce magnifique théâtre historique. Des pièces de kabuki s'y jouent pendant seulement deux semaines environ au mois d'avril. Le Kanamaruza se trouve à quelques pas de l'allée principale qui mène au sanctuaire Kompira.

UCHIKO

Théâtre Uchikoza
Horaires : de 9 h à 16 h 30
Fermeture : du 29 décembre au 2 janvier
Tarifs d’entrée : 400 yens (Uchiko-za uniquement)
900 yens (inclut également la résidence Kamihaga et le musée historique)

Également situé sur l'île de Shikoku, le théâtre Uchikoza accueillait autrefois des pièces de kabuki et de bunraku. Aujourd'hui, seules des pièces de bunraku y sont programmées, mais de manière irrégulière. Pendant la majeure partie de l'année, ce théâtre est ouvert aux touristes.

Source : japan-guide.com

Copyright © Japan Airlines. All rights reserved.

To Page top