Sanja Matsuri

Un mikoshi transporté dans la rue Nakamise Dori

La prochaine Sanja Matsuri est prévue du 20 au 22 mai 2016

Le Sanja Matsuri (festival Sanja) est un festival annuel dans le quartier d’Asakusa qui a lieu en général le troisième week-end complet de mai. Il est organisé en l’honneur des trois fondateurs du temple Senso-ji, conservés dans le sanctuaire d’Asakusa, près du temple. Près de deux millions de personnes visitent Asakusa pendant les trois jours du festival, ce qui en fait l’un des festivals les plus populaires de Tokyo.

Le Sanja Matsuri comprend une centaine de mikoshis, des autels portatifs où sont symboliquement placées des divinités shinto (kamis). On défile ensuite dans les rues avec ces objets sacrés pour porter chance aux commerces et aux habitants des alentours. On peut voir dans les rues d'Asakusa des mikoshis « de quartier », de plus petite taille, pendant toute la durée du festival. Point d'orgue de l'événement, les trois grands mikoshis appartenant au sanctuaire d'Asakusa font leur apparition le dimanche. Pendant tout le week-end, Asakusa se remplit de stands de restauration, de jeux de fête foraine et de joyeux passants, dans une atmosphère animée par des percussions et des flûtes japonaises.

Parade de Daigyoretsu

Les festivités débutent dès le vendredi après-midi avec la parade de Daigyoretsu, une grande procession composée de prêtres, de dignitaires de la ville, de geishas, de musiciens et de danseurs en costumes de l'époque d'Edo. Ils défilent le long de la rue Yanagi Dori jusqu'au temple Sensoji et au sanctuaire d'Asakusa. Immédiatement après la parade, on célèbre une cérémonie shinto, suivie d'une danse traditionnelle destinée à prier pour demander une récolte abondante et la prospérité. Dans l'après-midi, on défile dans les rues avec les premiers autels portatifs (mikoshis) venant des divers quartiers d'Asakusa. Des musiciens accompagnent le cortège en battant du tambour japonais et en jouant de la flûte.

Le samedi, vers midi, près d'une centaine de mikoshis issus des 44 secteurs du quartier d'Asakusa sont portés en procession jusqu'au temple Sensoji et au sanctuaire d'Asakusa. Ils y sont bénis avant d'être reconduits dans leur quartier d'origine, où ils sillonneront les rues pour y répandre chance et prospérité. Dans bon nombre de secteurs, il existe aussi des mikoshis destinés aux enfants et d'autres réservés aux femmes.

Un mikoshi de quartier à la porte Kaminarimon

Le programme du dimanche, dernier jour du festival, débute dès 6 h 00 du matin. Des centaines de festivaliers, groupés en fonction de leur secteur et portant des costumes assortis, se massent au sanctuaire d'Asakusa et jouent des coudes pour avoir l'honneur de porter l'un des trois grands mikoshis (autels portatifs). La compétition est rude. Par mesure de sécurité et en raison du manque de place, les spectateurs n'ont pas le droit de passer les portes d'entrée du temple Sensoji à ce moment du festival.

Au bout de deux heures environ, les participants se séparent pour aller défiler avec les mikoshis dans leur secteur. À la fin de la soirée, ils seront passés dans toutes les rues, galeries marchandes et quartiers d'Asakusa avant de regagner le sanctuaire d'Asakusa.

L'un des trois mikoshis porté en procession dans une galerie marchande

Accès

Le Sanja Matsuri se déroule dans le parc du temple Sensoji et aux alentours de celui-ci, à quelques pas de la gare d'Asakusa. Cette gare est desservie par les lignes de métro de Ginza et d'Asakusa, ainsi que par les trains de Tobu Railways.

De la gare de Tokyo
Prendre la ligne JR Yamanote jusqu'à la gare de Kanda (2 minutes, 140 yens), puis la ligne de métro de Ginza pour Asakusa (10 minutes, 170 yens).

De la gare de Shinjuku
Prendre la ligne JR Chuo orange jusqu'à la gare de Kanda (10 minutes, 170 yens), puis la ligne de métro de Ginza pour Asakusa (10 minutes, 170 yens).

Source : japan-guide.com

Copyright © Japan Airlines. All rights reserved.

To Page top